• Nouvelles

    LEON

    Temps de lecture : 4 minutes Son pas énergique, sa belle foulée parée de chaussures cirées se remarquèrent. Sous le soleil de juillet, Léon, vingt-quatre printemps, attaqua la grande traversée de Beaufay, son village natal. De chaque côté de la rue principale, le marché du samedi s’animait de jupes longues,  paniers d’osier, de sabots piétinant le sol devant les étals colorés de fruits, légumes et volailles caquetantes. De grande taille et bien bâtit, d’une musculature travaillée par les travaux des champs, Léon surprenait, sapé comme jamais, sous le regard des villageois venus faire leurs emplettes. En effet, son habit de belle coupure, pantalon et veste de drap bleu-nuit sublimaient le hale…

  • Nouvelles

    L’imprudence de Mowgli

    Temps de lecture : 4 minutes                 En ces jours-là, Mowgli, lassé de l’apprentissage de Baloo, décampa en direction du point d’eau des éléphants. Hâte de revoir son ami Hathi,  il avait une idée bien en tête. Ecrasant les grandes fougères, il ruminait sa colère. -Ce gros balourd de Baloo me fracasse comme une noix sur la tête. Puis le singeant, il continua son monologue : -Répète après moi ! Allez répète encore ! Pète toi-même ! Pss ! Tirant la langue, un serpent siffla à son passage. -Moi je veux jouer avec Bandar-junior ! Et voir les grands pieds debout, comme moi ! Na !              …

  • Nouvelles

    Mozg

    Temps de lecture : 4 minutes                 Cela faisait maintenant une course complète de soleil, que Mozg, le jeune mage avait commencé ce périple accompagné de son fidèle alezan noir. Au loin s’étendait la plaine d’Holcomb, paisible, verdoyante. Ses yeux d’un bleu perçant suivaient la vague ondulante des premiers blés. Le calme avant la tempête.                  D’un rapide coup d’œil à l’intérieur de son poignet, le liquide jaune de son mana avait atteint la moitié de sa jauge. Il redoutait le combat à venir avec Korova la sorcière. Il serait décisif pour sa survie, celles des mages…

  • Nouvelles

    L’hermine et le Faucon, ennemis ou amis

    Temps de lecture : 4 minutes                    Ses pas lourds écrasaient la neige comme une masse aplatissant toute vie animale sur son passage. Son piège avait-il fonctionné ? Il n’en doutait pas une seconde. Des années de traque et de braconnage l’avaient aguerri sur ses pratiques barbares. Il se délectait de voir à sa merci ses fragiles proies dont il abrégeait la vie sans aucun remords. Le charnier de quelques animaux sauvages enterrés sous une butte enneigée avait fait son œuvre, attirant dans le piège à demi-enfoui une boule de fourrure blanche. Un bout de queue noire en dépassait. Elle était là poussant…

  • Nouvelles

    Place d’enfer où le chrono du fauteuil 80 a cessé de fonctionner

    Temps de lecture : 4 minutes 23 heures, théâtre Balthazar, la pièce s’acheva sous les applaudissements des spectateurs. Dernier acte, tous convergèrent direction le café du théâtre, c’était la coutume d’y rencontrer les artistes et prendre le dernier verre. Les discussions y étaient souvent très animées d’échanges culturels, politiques et même pendant l’entracte, où le directeur avait eu la génialité de placer et déclencher un petit chronomètre bien en évidence sur le comptoir pour activer les retardataires, cela faisait pouffer de rire l’auditoire ! C’est dans un brouhaha que Boucle D’or, jeune ouvreuse, s’époumona à casser ses dernières friandises. -Demandez mes exquis-mots ! Ah ! Ahhhh … ! Son cri ébranla la salle. Une…

  • Nouvelles

    LA BATAILLE DE L’EAU

    Temps de lecture : 4 minutes . Texte d’origine – Histoire en une phrase Ses yeux étonnés, fixes, plantée au milieu du sable saharien, sa cruche de vives couleurs sur ses cheveux crépus et humides par la chaleur, Massy jeune adolescente, reçut une balle perdue en pleine poitrine venant du puit argileux d’où se battaient les hommes noirs du désert pour l’eau ; son cri les arrêta net et prirent la fuite sauf un qui la sauva d’une mort certaine en l’emmenant à dos de chameau la soigner au village voisin. . Narrateur rapproché aligné sur un personnage Mes yeux étonnés, fixes, plantée au milieu du sable, ma cruche de vives couleurs…

  • Nouvelles

    ZET ET ZOE LA PROMESSE (12-14ans)

    Temps de lecture : 4 minutes -Tu es bien excitée Léa ! -Oui, Papy Max ! Chut ! Tu n’dis rien à personne ! Je kiffe Théo ! Mais on sera plus dans la même école à la rentrée ! C’est nul ! Alors on s’est fait une promesse. -Une promesse ? Quoi exactement ? Léa, douze ans, espiègle et délurée, plisse son front en bombant ses joues remplies de taches de rousseur. Hésite et se lance. -Un secret, c’est un secret. Et elle montre son doigt. T’ul gardes pour toi ? Tu es mon ami.  La main de Papy se lève et tchek Léa, dont la main est déjà décorée de stickers tribal. -On s’est embrassé. Tu vois ? Comme les…

  • Nouvelles

    Jonathan Livingston, le libérateur

    Temps de lecture : 4 minutes Deuxième Jet suivant le style de l’auteur Sous un soleil radieux, seul, Jonathan Livingston le goéland s’entraine à maitriser son vol. Bec relevé, ailes cambrés, il recherche, sans honte de tomber, à réduire sa vitesse pour contrôler ses efforts. Mais il n’est pas un goéland comme les autres, pendant que les siens s’évertuent à voler pour se nourrir, lui préfère comprendre, développer sa technique et l’atterrissage plutôt que se sustenter. Courrouçant ses parents, sa mère affligée entonne : -Pourquoi Jon ne voles-tu pas comme ceux du clan pour te nourrir ? Tu n’as plus que des rémiges et des os ! -Qu’importe ! Je veux tester mes limites. -Fiston ! relaie…

  • Nouvelles

    L’éphémère et mortel

    Temps de lecture : 4 minutes Avignon le 31 mars 2008 Madame Le Calm  Places des Etudes 84000 Avignon A Monsieur le Commissaire DEWAERE     Préfecture de Police   75004 Paris                                                                                                                                                                …

  • Nouvelles

    Coup de Théâtre de Mercedes

    Temps de lecture : 4 minutes Sur la route sombre et boisée la mini Austin noire laquée file à vive allure vers la villa des Bleuets. Minuit bien sonné, les quelques demeures bourgeoises de la périphérie de Montauban ont déjà baissé leurs pavillons lumineux. Seul le jacassement d’Anne-Sophie De Trébuchet résonne dans le minuscule habitable austinien, dû sans aucun doute aux nombreux verres d’un couteux Montrachet, qu’elle a siroté comme une pocharde chez leurs meilleurs amis. Au vue de l’état d’ébriété de son épouse, De Trébuchet avait pris le volant d’une mimique dégoutée.  Conduire cette caisse à savon comme il l’appelle, le fit regretter d’avoir laissé Mercedes, sa merveille, au garage…